50430 RESTAURATION COLLECTIVE

  • P1040771
  • P1040773
  • P1040774
  • P1040775
  • P1040799
  • P1040800

 

 

 

 

 

 

Eléments constitutifs d’un fonds de commerce, savoir le droit au bail du local ainsi que les actifs mobiliers :

Locaux à usage de cuisine centrale et d’espace de restauration sur place sur une surface totale de 1560 m² dont 140 en sous-sol se composant de :

  • 2 bureaux
  • 1 grande salle à vocations multiples (pauses, repas du personnel, réunions…)
  • Vestiaires H et F (avec douche et toilettes)
  • Un espace chaud avec son équipement complet
  • Un espace froid avec son équipement complet,
  • Un espace laboratoire
  • Un espace de conditionnement avec ses équipements
  • Une laverie batterie
  • Des espaces de stockage petits matériels
  • Un bureau du chef
  • Un espace stockage épiceries,
  • Des chambres froides positives et négatives,
  • Un quai livraisons et départ marchandises (avec son monte-charges)
  • Un espace de 250 m² libre de toute occupation
  • Un espace de 200 m² occupé par une légumerie bio
  • Un espace de 150 m² (dont 50 d’office pré-équipé) libre de toute occupation initialement destiné à accueillir un restaurant

 

–    Adresse : 2 rue Edouard Belin et 5 rue de Kervezennec à BREST

–    surface de 1 560 m2 (dont 140 m2 en sous sol
–     Bail  : 10 ans (du 13 août 2018 au 12 août 2028)

–     Destination du bien loué : restauration collective
–     Désignation des biens loués : local commercial d’une surface de 1 560 m2 (dont 140 m2 en sous-sol)

Montant du loyer : 108 000 € TTC annuel (hors charges)

 

–     Matériel d’exploitation (1) : Inventaire en cours sur demande

–     Stock (1) : Inventaire en cours sur demande

–    Nombre de salariés (2) : 9

–     Personne à contacter pour la visite du bien : Maître Paul LAURENT, téléphone : 02.98.33.93.23 le matin (9h30-12h00), e-mail : etudebrest@etudepl.com

(1)  Les matériels mentionnés « en location », « mis à la disposition », « déclaré appartenir à » ou « en crédit-bail » ne peuvent faire l’objet d’une cession

(2)  Conformément à l’article L 1233-45 du Code du Travail, les salariés licenciés pour motif économique bénéficient d’une priorité de réembauchage durant un délai d’un an à compter de la date de rupture du contrat de travail (fin du préavis)

  • Date de mise en ligne:Juil 2020